Les Boulzoreilles
Olivier Adam - Euriel Dumait (illus.)
Seuil jeunesse (fév 2010)

activités proposées par Valérie à Valmondois
pour des GS

merci Valérie pour cette contribution

_ apprentissage langage - langue orale -

Sujet: "Au fond du jardin, il y a un arbre. C’est l’arbre de Juliette. Si Juliette fixe son arbre suffisamment longtemps, si elle le regarde bien, si elle se concentre vraiment, alors elle peut voir les Boulzoreilles. Ce sont de drôles de bêtes poilues avec des dents. Et des oreilles. Certains les appellent les Bouldents. Ils ont aussi des ailes de chauve-souris, ce qui fait dire à Patate, le chat de Juliette, que les Boulzoreilles ont vraiment l'air de grosses souris. Il a bien essayé d'en croquer un, mais Juliette dit qu'ils ont mauvais goût. Elle le sait parce qu'elle passe son temps à les embrasser...Dans l'arbre de Juliette, les Boulzoreilles s'amusent, font des ombres chinoises, glissent sur les branches lorsqu'il y a de la neige ou font du trampoline... et tout ça, pour distraire Juliette tout au long de l'année. L’imagination et les jeux de Juliette accompagnent les métamorphoses de l’arbre et de ses habitants au fil des saisons".

Note de l'auteure du projet: .../... Je viens de travailler avec mes GS sur l'album "Les boulzoreilles". Les critiques ne sont pas toujours dithyrambiques :

http://blogclarabel.canalblog.com/archives/2010/02/17/16936396.html : ".../...Olivier Adam a déjà signé plusieurs romans pour la jeunesse, mais il me semble que c'est le premier album auquel il participe : les Boulzoreilles, avec les illustrations d'Euriel Dumait. Le résultat est agréable, les aquarelles se marient joliment avec l'univers d'Olivier Adam, lequel se révèle plus gai et enchanteur que d'habitude. Il nous raconte en effet l'histoire d'une petite fille fascinée par le grand arbre au fond du jardin et ses petits habitants invisibles à l'oeil nu. Les Boulzoreilles sont de drôles de bêtes poilues avec des dents et des oreilles. Et puis, il y a Georgio, le plus gros, celui qui se tient toujours à carreau. Il est le seul qui sait ouvrir les fleurs juste en les regardant. Mais Georgio continue de grossir, il double de volume, il ne peut plus grimper en haut de l'arbre, il devient rouge comme les feuilles de l'automne, jusqu'au jour où il vire au violet, puis au bleu, avant de s'élever dans les airs, et là... c'est le feu d'artifices. Tout ceci me laisse sans voix, j'ai aimé les couleurs de l'album, l'histoire est une invitation au voyage vers un imaginaire que chacun cernera selon ses humeurs, c'était une petite curiosité que je devais absolument assouvir, l'ensemble n'est pas mauvais, je ne suis pas mécontente de la rencontre, mais je ne suis pas tombée à la renverse non plus."

http://lesptitslus.midiblogs.com/archive/2010/03/21/les-boulzoreilles.html
: ".../... Dans l'arbre de Juliette, vivent de drôles de petites créatures, les Boulzoreilles. Des boules poilues avec des dents, des oreilles, des ailes de chauve-souris qui s'agitent quand la fillette est endormie. A chaque saison, l'arbre change d'espèce, un grand cèdre en hiver, un magnolia au printemps, un pommier l'été, un érable l'automne... un vrai plaisir des sens pour Juliette et ses curieux amis. L'hiver, elle les observe de sa fenêtre. Au printemps, Juliette s'endort souvent sous son arbre et les Boulzoreilles se serrent contre elle. C'est Georgio, le plus gros de la troupe, qui lui sert de coussin. L'été, la fillette en prend quelques-uns pour aller à la plage. Voilà l'automne, et le temps du grand conseil. Tous les Bouzoreilles se pressent autour de Georgio qui grossit, grossit et s'envole... pour éclater dans le ciel et donner naissance à une dizaine de petits Boulzoreilles. Adieu Georgio-Georgia ! Avec les Boulzoreilles, Olivier Adam, auteur de plusieurs romans adultes dont "
Je vais bien ne t'en fais pas" adapté au cinéma et de romans jeunesse, créée un univers onirique, délicatement illustré par les aquarelles d'Euriel Dumait. Entre rêve et réalité."

Pour ma part, j'ai apprécié cet album qui m'a effectivement permis de poursuivre mes activités sur les saisons et les arbres. Les illustrations sont très intéressantes et surtout mes élèves ont été fascinés par les boulzoreilles : rien que le mot était magique pour eux !...

Valérie à Valmondois." (mar 2011)

& apprentissage langage - lecture -

référent collectif
référents individuels
replacer les éléments écrits de la couverture de l'album/recomposer le titre en lettres mobiles
discrimination auditive : identifier la syllabe "bou"/trouver les mots dont c'est la syllabe initiale
discrimination visuelle : retrouver l'erreur commise dans l'écriture du mot "boulzoreilles"/écrire le mot convenablement
utiliser/écrire "un" ou "une" devant les mots


! apprentissage langage - graphisme écriture -

compléter des illustrations issues de l'album

CAB découvrir le monde - maths -

dénombrer pour construire des collections exprimées en chiffres en barrant des éléments si nécessaire
compter pour construire des collections en collant la juste quantité d'éléments exprimée par des configurations de doigts
"j'ai délibérément fait des bandes de 1, 2, 3....10, car certains élèves, à cette période de l'année, continuent justement à découper les objets 1 par 1 et les collent donc 1 par 1. Je voudrais, qu'à terme, ils arrivent, comme d'autres élèves, à faire des groupes de 2, 5... Cela permet un travail plus rapide et une approche du calcul : 5, c'est 2 et 3."
retrouver l'écriture additive pour chaque série d'éléments/faire le calcul/écrire le résultat


$ découvrir le monde - perception -

mesurer des objets en utilisant une mesure étalon matériel collectif pour manipulations préalables


'des liens proposés par

biblio arbres



retour liste des albums

accueil
liste des thèmes
comptines et poésies
vie de classe
liens
jeux de picandou